Produits pour véhicule léger / camionnette / 4x4

La production de pneus

Production de pneus

Comment est fabriqué un pneu ?

Un pneu est un ensemble complexe de composants fabriqués à partir de nombreux ingrédients. Mais comment se passe la transition de l’hévéa (l’arbre à caoutchouc) à la route ? En fait, la production d’un pneu passe par plusieurs étapes. Suivons ensemble le trajet d’un pneu Continental. Nous l’avons découpé en 5 étapes essentielles.  

  • Contrôle de qualité

  • Sélection des matières premières et production des mélanges de gomme
  • Fabrication des composants
  • Construction du pneu
  • Vulcanisation

1ère étape - Sélection d’ingrédients de qualité pour fabriquer les composants

Les matières premières nécessaires à la composition des gommes et autres éléments proviennent de diverses branches de l’industrie.

Acier. La sidérurgie fournit l’acier haute-résistance. C’est le matériau de base pour la fabrication des nappes d’acier et des tringles.

Produits chimiques. L’industrie chimique est un fournisseur majeur pour les pneumaticiens avec, en particulier, le caoutchouc synthétique et les adjuvants utilisés pour réduire l’usure, améliorer l’adhérence et prolonger la durée de vie du pneu.

Caoutchouc naturel. Le latex est extrait de l’hévéa, communément appelé l’arbre à caoutchouc, cultivé dans de grandes plantations. Le liquide laiteux qui jaillit du tronc coagule au contact de l’acide. Il est ensuite rincé à l’eau et pressé en grosses ‘balles’ pour faciliter le transport et l’entreposage.

Les balles de caoutchouc naturel ou synthétique sont découpées en portions, pesées et mixées à d’autres ingrédients selon une recette spécifique. Les pneus qui équipent aujourd’hui les voitures de tourisme utilisent jusqu’à douze mélanges de gomme différents.

Textiles. L’industrie textile fournit la matière première (fibres de rayonne, nylon, polyester et aramide) pour la fabrication des cordes et nappes de renforcement. 


2e étape - Fabrication des composants

Nappe d’acier. Un filin d’acier prétraité et fourni sous forme de bobine est introduit dans une extrudeuse, où il est coulé dans une ou plusieurs couches de caoutchouc. A la sortie, on obtient une nappe continue composée de câbles et de caoutchouc. Elle est ensuite coupée selon un angle précis, à la bonne longueur, en fonction de la dimension du pneu, avant d’être enroulée en vue de son utilisation future.

Bande de roulement. La gomme visqueuse mélangée dans une malaxeuse est prête à être transformée en bande de roulement. Une extrudeuse transforme la masse caoutchoutée en une bande sans fin. Après extrusion, on vérifie le poids au mètre et on refroidit la bande par immersion. La bande est ensuite découpée à la longueur correspondant à la dimension du pneu et soumise à un nouveau contrôle de poids.

Nappe textile. Une grande quantité de fils textiles sont introduits  dans la calandreuse, entraînés par un grand rouleau et enduits d’une fine couche de caoutchouc. La bande ainsi constituée est ensuite coupée à bonne longueur avec un angle de 90°C par rapport au sens de rotation avant d’être enroulée à nouveau dans l’attente de l’étape suivante.

La tringle. La tringle se situe au cœur du talon. Elle est constituée par plusieurs câbles d’acier tressés et tous revêtus de caoutchouc. L’anneau ainsi obtenu est ensuite monté dans le talon et soutenu par un apex en caoutchouc.

Le flanc. Les sections de caoutchouc destinées aux flancs sont coupées en fonction de la dimension du pneu et passent à leur tour dans l’extrudeuse.

Liner intérieur. Une extrudeuse transforme le liner intérieur destiné à assurer l’étanchéité du pneu en une large et fine bande caoutchoutée.

3e étape - Construction du pneu

Il est temps maintenant de passer à la construction proprement dite du pneu. Les divers produits semi-finis sont prêts à être assembles mécaniquement pour former ce qu’on appelle un ‘pneu vert’. Cela se fait en deux phases : construction de la carcasse et assemblage de la bande de roulement et des ceintures. Le ‘pneu vert’ est ensuite aspergé d’un fluide spécial pour préparer la vulcanisation.

4e étape - Vulcanisation

Nous voici dans la presse de vulcanisation. Le pneu est inséré dans un moule et ‘cuit’ pendant un laps de temps défini, à une pression et une température spécifiques. Au terme du processus, le caoutchouc brut devient souple et élastique. C’est la vulcanisation (= cuisson) qui confère au pneu sa forme définitive, y compris ses sculptures et les marquages du fabricant sur le flanc.

5e étape - Contrôle de qualité

Chaque étape de fabrication – de l’inspection des matières premières à la livraison des pneus finis – fait De l’inspection des matières premières à la livraison du pneu fini, chaque étape de la production est soumise à des contrôles de qualité continus.

Le processus multicouches de Continental garantit des pneus minutieusement contrôlés à tous les niveaux. Concrètement, les pneus Continental finis subissent :

  • une inspection visuelle
  • un passage aux rayons X
  • plusieurs contrôles d’uniformité

Une fois que les pneus ont passé tous les contrôles et toutes les inspections, ils sont envoyés à l’entrepôt d’où ils seront expédiés.

Trouver le pneu adéquat

La voie la plus rapide pour trouver le pneu idéal.

Les composants du pneu

Composants des pneus

Aperçu des composants des pneus actuels pour voitures

En lire plus

Les matériaux qui composent un pneu

Composition des pneus

Que contiennent vos pneus ?

En lire plus

Types de pneus

Types de pneus

Pneus été, pneus hiver… et bien d’autres.

En lire plus