Produits pour véhicule léger / camionnette / 4x4

Le 'flatspotting' ou l'écrasement local du pneu

Flatspotting

Aplatissement à la suite d'un stationnement ou d'un gardiennage prolongé

Il nous arrive parfois de ne pas nous servir de notre voiture pendant quelques jours, quelques semaines, voire quelques mois. Si cela vous est déjà arrivé, vous aurez sans doute constaté une légère gêne – heureusement de courte durée – lors des premiers kilomètres.  

Lorsque ce phénomène est la conséquence d'une immobilisation prolongée et que les pneus ont subi une sorte d'écrasement sous le poids de la voiture, on parle de 'flatspotting' ou déformation locale. Visuellement, le pneu présente comme un aplatissement au niveau de la zone de contact avec le sol. Est-ce grave ? Pas vraiment. Découvrez plutôt les causes du phénomène et la meilleure façon de prévenir la gêne qu'il entraîne.  

De la conduite régulière à une immobilisation prolongée

Quand vous conduisez votre voiture, les roues tournent à grande vitesse autour de l'essieu, faisant passer les pneus de l'état de "détente" à l'état de "tension" environ 480 fois par kilomètre, (en fonction de la vitesse du véhicule). Ce mouvement constant génère de la chaleur, laquelle assouplit le caoutchouc des pneus. C'est une réaction tout à fait normale.

Mais une fois le véhicule immobilisé et garé, le pneu refroidit et subit un certain écrasement au niveau de la zone de contact. C'est d'autant plus flagrant en cas d'importantes variations de température – entre le jour et la nuit, par exemple – ou si l'immobilisation se prolonge.

Le phénomène s'explique aussi par la pression interne du pneu et se produit essentiellement en cas de sous-gonflage ou de surcharge du véhicule.

On distingue deux sortes de flatspotting : temporaire ou semi-permanent. La sévérité de la déformation dépend de facteurs tels que la dimension du pneu, la charge, la structure interne, la température ambiante et la durée de l'immobilisation.

Flatspotting temporaire ou semi-permanent

Dans la majorité des cas, l'aplatissement est temporaire. Si le véhicule est resté garé quelques jours ou quelques semaines – comme lorsque vous partez en vacances et que vous laissez la voiture au parking de l'aéroport – vous risquez de ressentir de légères vibrations au retour. Généralement, cette gêne disparaît au bout de quelques kilomètres, lorsque les pneus ont atteint leur température de croisière et retrouvé leur forme normale.

Mais l'aplatissement peut aussi être semi-permanent, dans le cas d'une immobilisation plus longue, comme lorsque vous remisez la voiture au garage pendant les mois d'hiver ou que vous l'envoyez de l'autre côté de l'océan, par exemple. L'inertie prolongée, assortie de variations de température élevées et d'une pression trop faible, peut entraîner une déformation plus sévère qui ne disparaît pas spontanément en roulant.

Si vous suspectez un aplatissement semi-permanent, adressez-vous à votre garagiste ou rendez-vous dans une centrale pneu. Ils vous diront comment y remédier.  

Comment éviter un aplatissement temporaire ?

Le premier conseil pour réduire les risques de flatspotting porte sur la pression des pneus. Ici comme ailleurs, ce qui compte, c'est de respecter la pression pneumatique prescrite. Des pneus sous-gonflés ou surchargés sont en effet plus sujets au phénomène d'aplatissement.

Si vous envisagez un long trajet à grande vitesse et avec une voiture lourdement chargée, augmentez quelque peu la pression de gonflage, mais toujours dans les limites des recommandations du constructeur automobile.

Saviez-vous que la moindre augmentation de la pression pneumatique, ne serait-ce que de 0,2 bar, réduit la température de croisière de vos pneus ? Et que cela limite du même coup les risques de flatspotting ?

De même, si vous prévoyez de garer votre voiture un certain temps sans la conduire, augmentez préalablement la pression de 0,2 bar pour minimiser les risques d'aplatissement.  

Mais dans les deux cas, souvenez-vous de corriger le gonflage à froid et de ne jamais dépasser la pression recommandée par le constructeur.

Trouver un distributeur