Produits pour véhicule léger / camionnette / 4x4

stage_image

Médias

5 conseils de Continental pour rallier le départ en toute sécurité

article_66w_image1

Notre 'Vision Zero'

Un monde sans accidents de la route

Depuis plus de 140 ans, Continental se profile comme un pionnier en matière de sécurité routière. Aujourd’hui, nous franchissons un pas de plus avec notre ‘Vision Zero’… la perspective d’un monde sans accidents de la route. En tant qu’un des principaux experts mondiaux dans le domaine de la sécurité routière, Continental s’est fixé un objectif ambitieux. Celui d’évoluer à court terme vers un monde qui ne connaîtrait plus d’accidents mortels, plus de blessés sur la route et enfin, un monde sans accidents de circulation. Continental est bien placée pour concrétiser cette ambition. Car nous sommes le seul fournisseur de l’industrie automobile à maîtriser l’intégralité du processus de freinage, de la pédale de frein au pneu.


La sécurité routière commence là où le pneu entre en contact avec la chaussée. C’est pourquoi nous avons tellement à cœur d’informer un maximum d’automobilistes sur les avantages des pneus high-tech ainsi que sur l’importance de la pression de gonflage et de la profondeur des sculptures.


Mais Continental n’est pas qu’un pneumaticien de renom. Notre département Automotive a mis au point des technologies d’avant-garde que l’on retrouve aujourd’hui dans toutes les voitures actuelles : ABS (anti-lock braking system), ESC (electronic stability control) et EBA (Emergency Brake Assist), pour n’en citer que quelques-unes. Et ce n’est qu’un début. Avec l’avènement de la voiture intelligente – et bientôt autonome – les chances de concrétiser notre ‘Vision Zero’ deviennent on ne peut plus réelles.


En qualité de partenaire titre du Continental Cycling Heroes Tour, nous attachons donc beaucoup d’importance à la sécurité de tous les participants et spectateurs de ces randonnées des héros. Par le biais de ces 5 conseils, vous arriverez au départ et repartirez de chaque randonnée en toute sécurité. Nous vous souhaitons déjà beaucoup de plaisir sur le vélo!

Sur la route en sécurité avec ces 5 conseils

Contrôlez la pression des pneus de votre voiture avant le départ
article_66w_image1

La durée de vie et la sécurité de vos pneus de voiture sont en grande partie déterminées par une pression des pneus adaptée. Celle-ci varie pour chaque modèle de voiture. Les bonnes valeurs pour votre voiture sont indiquées dans le manuel d’utilisation, sur la trappe du réservoir, la tranche de la portière ou dans la boîte à gants.


Une pression des pneus trop faible ou trop importante a pour conséquence une moins bonne adhérence à la route. Votre distance de freinage est dès lors plus longue et vous avez davantage de risque de partir en glissade, certainement par temps de pluie ! Le risque d’être victime d’un pneu éclaté augmente également, alors que vous utilisez en outre beaucoup plus de carburant. 

 

Contrôlez donc régulièrement la pression de vos pneus (au minimum toute les 4 semaines) et rectifiez-la si nécessaire. Prenez la pression de vos pneus à froid. N’oubliez pas d’en faire de même avec le pneu de réserve ou la roue de secours, afin d’être disponible en cas de besoin. Cela vaut clairement la peine, surtout avant un long trajet en voiture, par exemple pour rejoindre le départ de l’une de nos randonnées des héros !

Consultez ici notre tableau de pression de gonflage

La bonne pression pour vos pneus de vélo: notre règle d’or
GP4000-bandendruk

Souvent, le choix d’une pression des pneus précise se base sur l’expérience et la préférence personnelle, ainsi qu’en fonction du type (23, 25 mm) de pneus de vélo (de course). Un conseil général applicable au sujet de la pression des pneus est donc difficile à donner. La “bonne” pression des pneus dépend de la taille et de la charge du pneu. Celle-ci est déterminée par le poids du coureur. De plus, la préférence personnelle pour une résistance au frottement plus faible ou une meilleure suspension varie également fortement.

 

Notre règle d’or est: un bar d’air par dix kilos de poids corporel. Si vous pesez septante kilos, vous devez donc gonfler votre pneu à sept bars. Quatre-vingt kilos ? Huit bars. Tenez également compte de la pression maximale de vos pneus de vélo. Elle est indiquée sur le côté.


En cas de pluie, il est préférable de réduire la pression de vos pneus

Par temps de pluie, les pavés, plaques d’égout et bandes blanches deviennent glissants. Afin de bénéficier d’une meilleure adhérence, il est donc préférable de réduire sensiblement la pression de vos pneus. La surface de contact avec la route sera ainsi plus grande et vous aurez davantage de contrôle sur votre vélo. Si vous le faites, diminuez la pression d’environ un demi bar par rapport à votre pression normale.


Une pression plus basse aussi en cas de route en mauvais état

Supposons que vous prévoyez une randonnée à vélo sur des routes dégradées ou en mauvais état, par exemple une sortie avec de nombreux secteurs pavés à l’image de la Fabian Cancellara Classic sur le parcours de l’E3 Harelbeke. En cas de pression de pneus trop élevée, vous rebondirez sur les pavés, avec pour conséquence une perte de contrôle d’abord et un plus grand risque de crevaison ensuite. C’est pourquoi nous recommandons également dans ce cas de réduire la pression des pneus. Là où vous devriez opter pour une pression de 7 bars (avec vos 70 kilos), vous pouvez descendre à 5,5 bars.


Conseil supplémentaire: lors de chaque randonnée du Continental Cycling Heroes Tour, vous pouvez faire contrôler gratuitement la pression de vos pneus vélo et la faire ajuster.

Portez votre casque de vélo sur la route – à tout moment et partout
fietshelm

En fait, le casque est au vélo ce que la ceinture de sécurité est à la voiture. Le port du casque à vélo n’est pas (encore) obligatoire en Belgique, mais cela doit être un automatisme pour tout coureur passionné, surtout si vous participez à l’une de nos randonnées des héros. Les statistiques révèlent que notre tête s’avère particulièrement vulnérable en cas de chute à vélo. Et tout le monde encourt un risque de chute face à un conducteur imprudent, y compris les coureurs expérimentés ! Dans ce cas, un casque de vélo vous protège de blessures graves. D’après des études récentes, le casque réduit même le risque de 85%. Ne vous faites donc pas prier et portez le casque !

Se faire voir à vélo !
racefiets-licht

Nous ne devons pas vous convaincre qu’un bon éclairage à vélo et que des réflecteurs ne sont certainement pas du luxe. Même sur un vélo de course lorsque vous roulez sur la route dans de mauvaises conditions météos (avec donc une visibilité réduite).


Des journées sombres se produisent en automne, en hiver et même au printemps en Belgique, avec souvent une météo capricieuse et pluvieuse. Un éclairage de vélo suffisant n’est donc certainement pas superflu. De trop nombreux cyclistes prennent la route sans éclairage de vélo, ou ne fonctionnant pas correctement. Les cyclistes ne se montrant pas suffisamment visibles dans le trafic ne se mettent pas seulement en danger eux-mêmes. Beaucoup d’automobilistes prennent peur lorsque surgit un cycliste sans éclairage. C’est donc très dangereux !

 

Que dit la loi ?

Tout cycliste doit posséder une lumière blanche ou jaune à l’avant ainsi qu’une lumière rouge à l’arrière, à la tombée de la nuit, à l’aube ainsi qu’en journée si la visibilité est inférieure à 200 mètres.  Vous pouvez attacher vos lampes sur le vélo, sur vos vêtements ou votre sac à dos. En Belgique, les feux clignotants sont autorisés. La lumière rouge à l’arrière doit être visible à une distance de 100 mètres minimum la nuit, par temps dégagé.


Réflecteurs

La nuit ou lorsque la visibilité est inférieure à 200 mètres, tous les vélos (mountainbikes, vélos de course, vélos d’enfant, vélos couchés et vélos pliants) doivent être équipés de:

  • Un réflécteur blanc à l’avant
  • Un réflecteur rouge à l’arrière
  • Des réflecteurs oranges aux pédales
  • Des réflecteurs sur votre roue ou pneu

Seuls les vélos classiques doivent également être équipés de ces réflecteurs en journée. Les lampes et réflecteurs doivent donc toujours être clairement visibles et bien entretenus, et doivent fonctionner correctement.

Gardez une distance de sécurité – et soyez courtois !
afstand-fietsers-spanje

D’après l’article 40ter du code de la route, le conducteur d’un véhicule automobile doit, lors d’un dépassement, “laisser une distance latérale d’au moins un mètre entre son véhicule et le cycliste". Il sera encore plus sûr et plus courtois de prévoir une distance de sécurité supplémentaire de 50 cm, comme c’est le cas dans d’autres pays. Mais la courtoisie va dans les deux sens ! En cas de présence d’une piste cyclable, utilisez-la (c’est obligatoire).

 

Roulez côte à côte

Les cyclistes peuvent rouler sur la route à maximum deux côte à côte, à condition bien entendu qu’il n’y ait pas de piste cyclable.  Lorsque le croisement n’est pas possible, vous devez rouler l’un derrière l’autre afin de ne pas gêner la circulation en sens inverse.

 

Cyclistes en groupe

D’autres règles sont en vigueur pour un groupe de cyclistes de 15 participants minimum. Ils ne sont par exemple pas obligés d’emprunter la piste cyclable et peuvent continuer à rouler sur la route à deux de front. Afin de bénéficier de ces avantages, ils doivent tout de même remplir certaines conditions, comme être accompagnés par une voiture à une distance d’environ 30 mètres.

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que votre visite sur notre site soit la meilleure possible. Cliquez ici pour en savoir plus ou modifier vos réglages relatifs aux cookies.