Produits pour poids lourds

Winter Stage Birdview

Défiez l'hiver en toute confiance.

Travailler au-delà de l'horizon

Tout le monde n'a pas envie d'être directeur. Chez Continental, les experts peuvent aussi faire carrière pour eux-mêmes. Leur tâche en recherche et développement au sein de la division Pneus : utiliser les dernières découvertes scientifiques pour créer des produits commercialisables.

Certaines personnes excellent dans leur travail. À tel point que personne ne peut les éclairer dans ce domaine et qu'aucune décision n'est prise sans demander leur avis. « Récompenser » ces experts en leur offrant une promotion au poste de directeur ne rendrait pas justice à leurs qualités. « Avec les rôles d'experts, nous créons un haut degré de spécialisation et nous confortons les conditions dans lesquelles ces personnes peuvent développer et réaliser pleinement leur potentiel et leur expertise », indique Christian Jäckel, qui dirige l'équipe de développement des ressources humaines pour la R&D de la division Pneus à Stöcken.

Le rôle d'expert a été lancé au sein de l'équipe de développement des pneus de Continental il y a une dizaine d'années. Dans une certaine mesure, il place les experts sur un pied d'égalité avec les chefs de département en termes de salaire et de reconnaissance. Le parcours professionnel est ouvert aux spécialistes éprouvés qui possèdent des connaissances techniques approfondies, mais peuvent également le transformer en produits commercialisables. « Ces personnes ont besoin d'un horizon vraiment large et des compétences d'un directeur », déclare Christian Jäckel. « Ils ont la capacité de lancer, piloter et prendre en charge des projets innovants au sein de l'entreprise, bien au-delà des frontières du département. »

Image

Pensées vagabondes obligatoires

Carla Recker est experte depuis le tout début, elle est responsable de la chimie des matériaux au sein de la division Pneus. Depuis 2007, Carla Recker, titulaire d'un doctorat en chimie, travaille sur la production de caoutchouc naturel à partir de la sève de racines de pissenlit. Il est destiné à remplacer le caoutchouc naturel obtenu à partir du latex des hévéas tropicaux utilisé pour la production de pneus, ce qui réduit l'impact environnemental et les coûts logistiques. Avec les chercheurs de l'Institut Fraunhofer et d'autres partenaires du projet, Carla Recker cultive des pissenlits, teste les premiers pneus au pissenlit et va bientôt créer un système pilote pour la production à l'échelle commerciale. « La pensée vagabonde est vraiment la bienvenue ici, tant qu'elle est pratique », dit-elle en riant.

Rüdiger Menz est également connu chez Continental pour ses bonnes idées. Rüdiger Menz, titulaire d'un doctorat en ingénierie mécanique, développe depuis cinq ans des méthodes permettant de tester la durabilité des pneus. Il est aujourd'hui expert dans ce domaine et il peut simuler des contraintes excessives spécifiques sur les pneus par des procédures d'essais de plus en plus sophistiquées. « Je m'en donne à cœur joie pour créer des modèles théoriques », déclare Rüdiger Menz. Le défi est la concordance au test réel. Au lieu de travailler dans une tour d'ivoire, les experts ont pour objectif d'obtenir des résultats utilisables dans l'entreprise.

À la tête de plus d'employés que certains patrons

Bien sûr, il y a aussi un certain degré de pression, admet l'expert Rüdiger Menz : « J'ai toujours besoin d'avoir de nouvelles idées et je dois être constamment créatif. » Et lorsque des collègues viennent le consulter pour un problème, il doit écouter : « Des compétences en management sont souvent nécessaires, vu que de nombreuses personnes accomplissent des travaux préparatoires pour moi.  »

En principe, Carla Recker et Rüdiger Menz dirigent plus d'employés que certains patrons : des collègues de tous les départements travaillent sur leurs projets. Mais ce ne sont pas des directeurs, ils doivent motiver leurs équipes autrement. « Je dois être plus patiente et utiliser toutes mes facultés de persuasion », déclare Carla Recker. Et ils ont besoin d'un bon niveau de confiance en soi, parce que le résultat de leur travail est souvent vendu ensuite par d'autres employés. « Je me sens appréciée par mes collègues et directeurs et je suis vraiment heureuse de ne pas avoir à m'occuper des questions RH ni des budgets. » Aucun autre travail ne m'aurait été plus adapté, explique Carla Recker.

Il y a actuellement 19 experts qui travaillent dans le domaine de la recherche et du développement à Stöcken. Leur position privilégiée leur donne également du prestige dans l'entreprise. En termes d'organisation, ils sont les égaux du chef de département et tout comme lui, dépendent du directeur général du département. Ils peuvent parler aux directeurs sur un pied d'égalité. « Les hiérarchies ne sont généralement pas un sujet majeur pour nous. Nous ne faisons pas de différence entre les directeurs et les experts. Seuls le potentiel, la performance et les aptitudes sont déterminants, à la fois pour les options de carrière et le développement du personnel », explique Christian Jäckel, responsable du développement du personnel. Il y a aussi des formations, par exemple, pour les compétences en management : « Des techniques adaptées sont très utiles aux experts, vu qu'ils sont également des leaders. Mais experts. »

La carrière d'expert chez Continental est un modèle de réussite : ils sont experts dans l'ensemble de l'entreprise. Dans la division Pneus, ils travaillent dans la recherche et le développement, mais aussi la production, l'ingénierie et l'informatique. 

Nous utilisons des cookies pour nous assurer que votre visite sur notre site soit la meilleure possible. Cliquez ici pour en savoir plus ou modifier vos réglages relatifs aux cookies.